Rennes le 17 juin 1940

De plus amples informations aimablement fournies par Larry Hickey (co "unités de bombardement de la Luftwaffe).

 

Le KG76 : Peu après 11h00, la gare de Rennes est devenue la cible d'une attaque de bas niveau menées par un escadron du KG76 ?. Quinze trains de marchandises et de transport étaient en gare et quelques 120 bombes SC50 ont explosé sur la cible avec des effets dévastateurs. Un train de munitions chargées avec 12 tonnes d'explosifs avaient été erronément placé entre les trains chargés de réfugiés, des soldats blessés et des soldats français de retour d'Angleterre (ils ont été expédiés en Angleterre, en cours d'évacuation de Dunkerque). Le train de munitions a été touché par un chapelet de bombes et a explosé. L'énorme explosion a causé une grande colonne de feu et de fumée. Selon des sources françaises environ 2000 personnes (militaires et civils) ont été tués par l'explosion et 900 autres ont été blessées.

A 18.03 heures, le I./KG76 a décollé de Cambrai et a attaqué, surtout de bas niveau, les troupes ennemies sur les routes et dans les bois près de Vannes-sur-Cosson, Craon, Clemont, Aubigny-sur-Nere et Salbris. La gare de Salbris ainsi que pont routier sur le Cher et le canal près de Vierzon ont également été attaqués avec succès ".

Le compte rendu mentionne les activités de I./KG76, mais qui n'implique pas une attaque contre Rennes, il semble compatible avec les témoignages suivants que les avions qui ont frappé Rennes ont été des Dornier 17Z partir III./KG76.