Le 13 août 1931, depuis la création du camp d'aviation de Gaël, à la limite du département d'Ille & Vilaine et du Morbihan, on avait pas eu à enregistrer de très graves accidents d'aviation. Il s'était produit à l'atterrissage, des incidents sans gravités, un "cheval de bois" ou une mise en pylone.

Cette heureuse "série" s'est terminée hier après-midi, et cette fois on a à déplorer la mort d'un jeune pilote, et c'est miracle que son compagnon en ait échappé.

Dans l'après d'hier, vers 16 heures, un avion un Bréguet XIX-A-2, matricule 0566, appartenant au 34ème régiment d'aviation du Bourget, quittait le terrain de Gaël, et se dirigeait vers Monfort-sur-Meu.

L'appareil était piloté par le sergent Céler, du 34ème d'aviation habitant Pont-Saint-Maxence. Il était accompagné par le lieutenant de réserve Azambre, qui occupait le siège de l'observateur.

L'avion décolla normalement, tout à coup l'appareil, dont on percevait à terre à chaque instant les ratés du moteur, fit demi-tour, comme pour rentrer au camp. Il arriva à ce moment au dessus du petit bois de Lantigné, à la limite des communes de Muel et de Saint Malon.

L'appareil est tombé presque perpendiculairement dans une clairrière, après avoir étété deux chênes ; l'hélice est fichée en terre. Le poste de pilotage est en miettes.

Le malheureux pilote, il gisait écrasé, la poitrine perforé par les tubes brisés, au milieu d'un enchevetrement inextricable.

 

Photos, édition Ouest Eclair du 14 aoüt 1931

Le 16 août 1931